Devenir associé

La S.E.C.F:


               La Société d’ Encouragement du Cheval Français est l’institut qui gère les courses de trot en France, pour cela elle s’appuie sur le « code des courses« .

L’association de propriétaire:

Devenir propriétaire associé est très simple et ce résume en 2 étapes.

  • La première est d’acquérir une part d’un cheval (trotteur).
  • La deuxième est de s’enregistrer auprès de la SECF au moyen de la déclaration d’association.

Une enquête de moralité sera diligenté par la SECF auprès de la PJ (police judiciaire service » groupe des courses et jeux « ) pour valider votre statut d’associé. Pour cela il vous faudra justifier de 14 000€ de revenu annuel (minimum) à l’aide de votre dernier avis d’imposition et fournir une copie de votre dernier bulletin de salaire. Après que tout cela est été fait et validé vous serez enregistré et vous pourrez bénéficier des gains de votre cheval (12 jours après gains du cheval) sur votre compte SECF.

Les associés devront désigner un associé dirigeant détenteur de couleurs sous lesquelles le cheval pourra courir.

Les couleurs:

Les couleurs sont nécessaire pour qu’un cheval puisse courir. Elles s’obtiennent en faisant la demande auprès de la S.E.C.F qui enverra un dossier à compléter. Vous devrez aussi fournir à la Police Judiciaire  » groupe des courses et jeux  » les documents suivant:

Sur votre identité

  • La copie recto-verso de votre carte d’identité en précisant votre filiation.
  • La copie de votre extrait d’acte de mariage justifiant de votre régime matrimonial ou votre situation de famille actuelle (célibat, vie maritale, …).
  • Le nom, le prénom, la date et le lieu de naissance, la profession de votre conjoint ainsi que le nom et l’adresse de son employeur.

Sur vos ressources

  • La copie de votre dernier bulletin de salaire.
  • La copie de votre dernier avis d’imposition.

Sur votre projet hippique

  • La copie de la déclaration d’association ou de location de carrière de courses.
  • Le nom, prénom et l’adresse de l’entraineur, le montant de votre quote-part mensuelle de frais de pension et le lieu effectif d’entrainement du cheval.
  • La copie de la carte d’immatriculation et la copie de la facture d’achat du cheval.

 

Les phases de la carrière de course d’un trotteur:

  • ÉTAPE 1 : Le poulain reste avec sa mère les 6 premiers mois de sa vie.
  • ÉTAPE 2 : Il est sevré et mis au pré. Il y passera une petite année.
  • ÉTAPE 3 : Quand sa croissance est suffisante, en général vers la fin de son année de Yearling, le poulain part au débourrage. Il va apprendre son métier.
  • ÉTAPE 4 : Entraînement en vue des qualifications. Les choses sérieuses commencent.
  • ÉTAPE 5 : Si le poulain est qualifié, il va pouvoir débuter la compétition.

 

Les frais d’entrainement et d’entretien:
              Les tarifs des entraîneurs n’étant pas réglementés, chaque professionnel reste libre de fixer ses propres prix de pension. Pour une prestation de qualité dans un bon établissement de province, les coûts d’entretien d’un trotteur au travail (débourrage ou entraînement) se situent entre 800 à 1 000 euros mensuel. Dans ce prix sont compris les ferrures et le suivi vétérinaire courant. Exemple pour une part de 15% et un entretiens de 1 000 euros mensuel, votre quote-part s’élèvera à 150 euros mensuel.

 

Les gains:

Les gains du cheval sont répartis au prorata des parts déduction faite, suivant l’usage, d’une prime de 15,8% pour l’entraîneur et de 5,2% pour le driver (Ex : Pour un gain de 10 000 €, 21% iront au driver et à l’entraîneur, il restera donc 7 900 € à répartir suivant le pourcentage de chacun). Les gains  peuvent être répartis par le Cheval Français au prorata entre chaque associé.

Les gains en course ne sont pas imposables si les propriétaires ne sont ni éleveurs, ni entraîneurs et qu’ils se contentent de confier l’exploitation de la carrière à un entraîneur professionnel, ce qui est généralement le cas.